Inde : invité par la police à “passer cinq minutes au poste”, le journaliste cachemiri Irfan Mehraj risque désormais la perpétuité

Directeur d’un magazine et contributeur pour plusieurs médias indiens et internationaux, il a été arrêté au Cachemire, dans le nord de l’Inde, où il est basé, puis transféré dans la foulée à New Delhi. Soulignant l’inconsistance juridique des accusations qui le vise, Reporters sans frontières (RSF) exige sa libération immédiate.

Il risque la prison à vie. Le journaliste indépendant Irfan Mehraj a été arrêté, ce lundi 20 mars à Srinagar, la capitale régionale, par la National Investigation Agency (NIA), le contre-espionnage indien, dans le cadre d’un coup de filet contre des ONG cachemiries accusées de menacer “l’unité, l’intégrité, la souveraineté et la sécurité de l’Inde”.

“Journaliste confirmé, responsable et mesuré, Irfan Mehraj n’a rien à faire en prison. L’usage des lois d’exception censées combattre le terrorisme ne peuvent pas et ne doivent pas être utilisées pour réprimer l’activité des journalistes. Face à l’inconsistance juridique des accusations qui le visent, nous demandons au ministre de l’Intérieur, Amit Shah, d’ordonner sa libération immédiate et inconditionnelle.

Daniel Bastard
Responsable du bureau Asie-Pacifique de RSF

Selon le père d’Irfan Mehraj, interrogé par le site The Wire, le journaliste, qui était en reportage, a reçu un coup de téléphone de la police en début de soirée, lui enjoignant de “passer cinq minutes au bureau” ce à quoi il s’est plié. Le lendemain, ce mardi 21 mars, il est transféré à New Delhi, et apprend qu’il risque, selon l’article 124-A du code pénal, la perpétuité.   

L’information judiciaire ouverte contre Irfan Mehraj  mentionne pas moins de neuf chefs d’accusation, qui vont de la “sédition” au “financement du terrorisme”, selon les termes du Code pénal et de la loi sur la prévention des activités illégales (Unlawful Aactivities Prevention Act, UAPA) laquelle permet…

Lire la suite : Inde : invité par la police à “passer cinq minutes au poste”, le journaliste cachemiri Irfan Mehraj risque désormais la perpétuité

Laisser un commentaire

You May Also Like

La disparition du journaliste Duong Van Thai, symbole de l’arbitraire abyssal du régime vietnamien

Réfugié depuis quatre ans en Thaïlande, ce blogueur vietnamien a été vraisemblablement…

Bangladesh : la détention d’un journaliste du principal quotidien du pays, signe de l’arbitraire grandissant du gouvernement contre les voix critiques

Shamsuzzaman Shams, rédacteur pour le principal quotidien du pays, est actuellement maintenu…

Philippines : un an après le meurtre d’un journaliste anti-corruption, le gouvernement doit enfin agir pour la protection des journalistes

Un an après le meurtre du journaliste radio philippin Percy Lapid, son…