ဓာတ်ပုံသတင်းထောက်ကို မြန်မာစစ်အစိုးရက ထောင်ဒဏ် အနှစ် ၂၀ ချမှတ်လိုက်ပါတယ်။

RSF appelle à la libération du photojournaliste birman Sai Zaw Thaike, condamné à 20 ans de prison, la plus lourde peine pour un journaliste depuis le retour de la junte militaire en Birmanie.


Reporters sans frontières (RSF) appelle à la libération de Sai Zaw Thaike, un photojournaliste birman récemment condamné à 20 ans de prison, soit la plus lourde peine prononcée contre un journaliste depuis le retour de junte militaire au pouvoir en Birmanie en février 2021.

Sai Zaw Thaike a été arrêté le 23 mai 2023 dans l’État Rakhine, une région située dans l’ouest de la Birmanie, alors qu’il couvrait les dégâts causés par le cyclone Mocha, qui a provoqué la mort d’au moins 148 personnes et endommagé plus de 186 000 bâtiments. Incarcéré au motif de ses “relations avec des médias illégaux”, le photojournaliste a été placé en détention provisoire pendant trois mois, sans accès à un avocat et sans pouvoir recevoir la visite de sa famille.

Lire la suite : La junte birmane condamne un photojournaliste à une peine record de 20 ans de prison

Laisser un commentaire

You May Also Like

Birmanie : RSF dénonce la fermeture forcée d’un média indépendant

RSF dénonce la fermeture de DMG par la junte militaire birmane et…

Birmanie : au moins dix journalistes maintenus en détention

Alors que les journalistes qui étaient interpellés pendant les manifestations étaient jusqu’à présent rapidement relâchés, la situation a radicalement changé ces trois derniers jours.

Dix ans de prison pour la journaliste birmane Hmu Yadanar : RSF interpelle les Nations unies

La journaliste Hmu Yadanar a été arrêtée lors d’une manifestation à Rangoun,…