မြန်မာသတင်းထောက် မှုးရတနာကို ထောင် ဆယ်နှစ် ချမှတ် - RSF က ကုလသမဂ္ဂကို တောင်းဆိုလိုက်ပါတယ်။

La journaliste Hmu Yadanar a été arrêtée lors d’une manifestation à Rangoun, Birmanie, et condamnée à dix ans de prison. RSF demande des sanctions internationales contre les généraux birmans.


Reportrice vidéo, Hmu Yadanar a été arrêtée alors qu’elle couvrait une manifestation spontanée à Rangoun, la principale ville du Birmanie. Face à l’ampleur de l’arbitraire qui entoure sa condamnation à dix ans de réclusion, prononcée le 26 mai, Reporters sans frontières (RSF) appelle le rapporteur spécial de l’ONU à s’emparer de ce cas pour imposer un nouveau régime de sanctions contre les généraux birmans.

Hmu Yadanar a été condamnée une première fois, en décembre dernier, à trois ans de prison pour “incitation” à la rébellion, selon l’article 505 (a) du Code pénal. Selon son avocat, elle a décidé de ne pas faire appel de cette nouvelle condamnation pour ne pas voir sa peine alourdie.

La journaliste fait partie des 70 acteurs de l’information actuellement détenus dans les prisons birmanes, selon le baromètre des exactions contre la liberté de la presse mis à jour par RSF.

Lire la suite : Dix ans de prison pour la journaliste birmane Hmu Yadanar : RSF interpelle les Nations unies

Laisser un commentaire

You May Also Like

La junte birmane fait une nouvelle victime : le corps criblé de balles d’un journaliste emprisonné a été retrouvé enterré

Myat Thu Tun est le cinquième journaliste birman tué par la junte…

Birmanie : le journaliste Sai Win Aung tué dans un assaut de l’armée à la frontière thaïe

C’est le deuxième journaliste birman à succomber à la violence de la…

La junte birmane condamne un photojournaliste à une peine record de 20 ans de prison

RSF appelle à la libération du photojournaliste birman Sai Zaw Thaike, condamné…

Un journaliste de la BBC “porté disparu” en Birmanie

Depuis le coup d’État du 1er février, plus de 30 journalistes ont été arrêtés en Birmanie, selon le groupe de surveillance de l’Association d’assistance aux prisonniers politiques.