Les jeunes d’Asie du Sud-Est sont à la pointe du combat pour provoquer un changement politique, comme à Hong Kong et en Thaïlande, en utilisant les médias sociaux.

Mais les puissances régionales (Singapour, Thaïlande, Hong Kong), tentent d’étouffer le mouvement par le biais des lois anti-fausses nouvelles et de lois sur la cybercriminalité.

La prédominance du discours de haine (hate speech) et des positions extrémistes sur les plateformes de médias sociaux telles que Facebook ajoute une dimension supplémentaire au paysage médiatique en Asie du Sud-Est.

En particulier au Myanmar où le discours de haine en ligne contre les minorités ethniques est difficile à surveiller ou à contrôler.

https://www.scmp.com/news/asia/southeast-asia/article/3016024/social-media-battleground-between-youth-led-democracy

Laisser un commentaire

You May Also Like

Six mois après Apple Daily, l’exécutif hongkongais élimine Stand News, un autre symbole de la liberté de la presse

Le média indépendant hongkongais Stand News a annoncé sa fermeture à la…

Nouvelles conditions pour l’obtention du visa de presse

La directive s’applique aux membres des médias dont la demande de visa de non-immigrant de catégorie «M» ou de visa officiel de catégorie «F» est soumise au ministère des Affaires étrangères à partir du 8 février 2021.

Trois employés du portail d’information Dawei Watch arrêtés dans un nouveau coup de filet de l’armée birmane

Deux journalistes et un graphiste de Dawei Watch, média en ligne qui…

Enquête : onze ans après le meurtre du journaliste philippin Gerry Ortega, le cerveau présumé du meurtre est toujours en liberté

La dernière enquête de la coalition A Safer World For The Truth,…