Un an de répression contre le journalisme en Birmanie en chiffres

Un an après la prise de contrôle du pouvoir par la junte birmane au pouvoir, Reporters sans frontières (RSF) dresse un bilan accablant des atteintes contre la liberté de la presse commises par les militaires. Afin de cacher les massacres de civils et d’asseoir son autorité en Birmanie, la junte arrête, emprisonne, torture, voire élimine sans ménagement les journalistes qui pourraient gêner son contrôle de l’information.

115  journalistes interpellés

En l’espace d’un an, au moins 115 journalistes birmans ont été interpellés alors qu’ils couvraient des manifestations ou après avoir été traqués par les services de renseignements jusqu’à leur lieu de résidence. Ces interpellations sont souvent violentes.  Au moins 15 professionnels des médias,  dont la journaliste Yin Yin Thein, ont été sévèrement battus et victimes de coups et blessures lors de leurs arrestations. 

     

57 journalistes arbitrairement détenus

Lire la suite

Laisser un commentaire

You May Also Like

Birmanie : arrestation du journaliste Thu Rein Kyaw, le soixantième professionnel des médias actuellement détenu

Cofondateur d’une agence de presse basée à Rangoun, dans le sud du…

Enquête : onze ans après le meurtre du journaliste philippin Gerry Ortega, le cerveau présumé du meurtre est toujours en liberté

La dernière enquête de la coalition A Safer World For The Truth,…

Un journaliste de la BBC “porté disparu” en Birmanie

Depuis le coup d’État du 1er février, plus de 30 journalistes ont été arrêtés en Birmanie, selon le groupe de surveillance de l’Association d’assistance aux prisonniers politiques.

Suicide du correspondant Arnaud Dubus, symptôme d’une profession à l’agonie

Rien ne saurait expliquer la douleur d’Arnaud et son geste, mais il serait lâche de feindre d’ignorer combien la précarité de la dernière décennie de sa carrière a contribué à son mal-être