Une enquête inédite de RSF : « Le grand bond en arrière du journalisme en Chine »

Deux ans après Le Nouvel ordre mondial des médias selon la Chine, Reporters sans frontières (RSF) publie Le grand bond en arrière du journalisme, un rapport qui révèle l’ampleur de la campagne de répression menée par le régime contre le droit à l’information.

Plus précisément, le rapport examine les outils de la répression des journalistes utilisés par le régime et mesure en particulier la détérioration de la liberté de la presse à Hong Kong, autrefois modèle de la liberté de la presse, et qui enregistre désormais un nombre croissant de journalistes arrêtés au nom de la sécurité nationale.

Lire la suite de l’article sur le site de RSF

Laisser un commentaire

You May Also Like

Hong Kong : deux défenseurs de la liberté de la presse condamnés à de nouvelles peines de prison

Le fondateur du quotidien hongkongais Apple Daily et lauréat du prix RSF pour la liberté de la presse 2020, Jimmy Lai a été condamné le 13 décembre à une nouvelle peine de 13 mois de prison pour « incitation à participer à un rassemblement non autorisé ».

RSF appelle à la libération de la journaliste chinoise Zhang Zhan, en danger de mort, à l’occasion du premier anniversaire de sa condamnation

Ce mardi 28 décembre marque le premier anniversaire de la condamnation de…

Hausse de 20% du nombre de journalistes en détention arbitraire en 2021 : 488 aujourd’hui, dont 60 femmes

La Chine, qui demeure pour la cinquième année consécutive la plus grande prison du monde, est aussi le pays où sont détenues le plus grand nombre de femmes (19) dont la lauréate du prix RSF 2021 Zhang Zhan, dans un état de santé critique

La Chine s’appuie sur un système de “feux de circulation” pour surveiller les journalistes (BBC)

Les documents, découverts par la société d’analyse de la surveillance IPVM, décrivent également les plans de surveillance d’autres “personnes préoccupantes”, notamment les étudiants étrangers et les femmes migrantes.